Pro Hispania
Association Suisse des Églises Protestantes

Informations de la Commission Permanente (CP)

Infocp100, novembre-décembre 2017, publié le 20.12.17.

Session 325 de la CP (Eglise Evangélique Réformée Espagnole)

Nouvelle Commission Permanente

La nouvelle Commission Permanente s’est réunie les 1er et 2 décembre 2017 à la Maison de spiritualité Felip Neri (Barcelone). Le Synode général du 12 au 15 octobre avait nommé les nouveaux membres de la CP dans leurs charges selon les normes adoptées au Synode de 2016 qui s’était tenu à Madrid.

Ainsi le nouveau président est le pasteur Alfredo Abad, le vice-président la pasteure Marta Loppez, le 1er secrétaire le pasteur Israel Flores, la trésorière Mme. Ruth Camacho, la 2ème secrétaire Mme. Damaris Ruiz, et deux membres que sont les pasteurs David Manzanas et Mariano Arellano.

Tous les délégués synodaux, les invités et les volontaires exprimèrent une profonde et intense reconnaissance au président sortant Joel Cortés pour son service et son engagement au sein de l’Eglise et comme membre de la CP pendant 38 ans. Ayant assumé plusieurs charges, il présida la CP pendant 16 ans. Comme l’a souligné Jaume Botey, le discours de Joel Cortés au Synode de Barcelone constitue un héritage où l’ancien président exhorte l’Eglise à persévérer dans le service en suivant le mandat donné par Jésus visant à « faire » des disciples pour mener à bien la mission du témoignage, tant dans le domaine social que dans l’évangélisation.

« C’est la première fois que les mots ne me viennent pas » a-t-il dit avec émotion face à tant de reconnaissance des participants du Synode. Cette reconnaissance fut également exprimée à l’égard des autres membres de la CP sortants, comme le pasteur José Manuel Mochon, avec un long parcours de 28 ans, ainsi que David Casals, trésorier, et le pasteur Ricardo Moraleja. Tous laissent une empreinte de leur témoignage et engagement au service de la IEE.

77ème Synode général

Dans sa première réunion des 1er et 2 décembre 2017, la CP fit la répartition des charges et responsabilités de ses différents membres, ainsi qu’une évaluation du Synode de Barcelone et commença à mettre en route les accords et les recommandations qui furent décidés par l’assemblée du Synode.  Ce qui fut le plus valorisé concerne tout ce qui relève des rencontres, des échanges, des échos d’expériences et des idées, des joies et des difficultés, des projets entre les participants. Pour la CP le plus significatif a été son extraordinaire maturité, sa capacité d’analyse et d’autocritique, la libre expression de toutes les opinions, sa cohérence dans les prises de décisions. Toutes les sessions furent vécues dans un esprit chaleureux, respectueux et fraternel.

Nous avons eu le privilège de bénéficier de la contribution du pasteur et théologien Leopoldo Cervantes Ortiz, qui se déplaça depuis Mexico pour exposer sa conférence : « Lectures critiques et autocritiques de la Réforme protestante ». Il présenta une approche du développement du protestantisme en Amérique latine et en Espagne, en signalant des points de rencontre et des défis parallèles pour notre temps, dans une vision historico-théologique de grande envergure.

Une des décisions les plus remarquables a été l’approbation par le Synode de la « Déclaration en faveur des droits de l’enfance ». Il s’agit d’un appel à la conscience et au positionnement contre toute violence, l’exploitation et l’abus sexuel dont des milliers de mineurs sont victimes à travers le monde.

Dans ce bulletin d’informations, la CP souhaite exprimer sa gratitude et sa reconnaissance à tous les délégués synodaux et d’une manière spéciale au Presbytère de Catalogne (région ecclésiastique) qui nous a accueillis et qui a tout mis en place, tant sur le plan technique que sur le plan de l’information, des volontaires,  des jeunes et moins jeunes, pour que notre Synode se déroule dans les meilleures conditions. Merci à tous !

Plan stratégique (2017-2019)

Parmi les conclusions recueillies, analysées et travaillées du 77ème Synode, le plan stratégique de la IEE durant les deux prochaines années doit se réaliser autour des critères de « Vision et Mission » d’une Eglise comme la IEE : « Semper reformanda ». Une Eglise qui proclame l’Evangile qui libère, offre un avenir et donne de la dignité selon les valeurs du Royaume de Dieu. Nous voulons être des collaborateurs qui offrent ces valeurs avec un rôle critique à l’égard de notre société.

Nous voulons être une Eglise qui ne renonce pas à l’universalité et qui proclame l’unité face aux inégalités, la défense de l’environnement face à la tension géopolitique ; une Eglise qui unit théologie et histoire dans un lien fort, qui participe dans le dialogue interreligieux avec un profil théologique ; une Eglise dont la mission implique le soin porté à l’unité et à la réconciliation des êtres humains dans les problématiques essentielles qui affectent notre avenir ; une Eglise qui transmet l’enseignement de Jésus, à partir de la théologie de la Croix, et annone la Bonne Nouvelle ; une Eglise généreuse qui véhicule une nouvelle citoyenneté ; une Eglise de membres impliqués qui appellent à la conversion ; une Eglise qui doit faire face à la nécessité d’assumer son soutien (actuellement la situation économique est préoccupante) ; une Eglise qui aborde la question de la relève de ses ministres proches de la retraite.

Départements et nominations

La structure des Départements continue à être la même, en adéquation avec ses critères ; une attention particulière sera portée aux Départements dont les lignes d’action sont prioritaires pour notre Eglise.

Formation et édification : formation, jeunesse, célébrations, école du dimanche ; responsable : Marta Lopez

Mission et unité : œcuménisme, diaconie, évangélisation ; responsable : Mariano Arellano

Communication : responsable, Ignacio Simal

Vie communautaire et convivialité : responsable, Ruth Camacho

Commission des ministères : responsable, David Manzanas

Revue « Cristianismo protestante » : responsable, Jonathan Navarro

Procédures juridiques pour les retraités

(Tribunal Européen des Droits Humains)

La situation discriminatoire que subissent nos pasteurs retraités (ceux qui n’ont pas pu cotiser à la Sécurité Sociale sous le franquisme et jusqu’en 1999) a conduit la IEE, y compris à travers le cas du pasteur Francisco Manzanas (voir numéros antérieurs de l’EdM), à faire des recours, entre autres, jusqu’au Tribunal Européen des Droits Humains qui, en 2012, promulgua une sentence qui ne laissait aucun doute sur la situation discriminatoire en question, en disant clairement que cette différence de traitement pour motifs religieux contrevenait et portait violence à la Convention Européenne des Droits Humains.

La réaction du Gouvernement consista à approuver un royal décret  (839/2015) du 21 septembre 2015 qui exigeait des conditions pour que les ministres protestants concernés  puissent accéder aux prestations de la Sécurité Sociale. Ces conditions sont apparues comme étant nettement plus restrictives que celles qui étaient demandées au clergé catholique dès 1977.

La IEE et la FEREDE (Fédération des Entités Protestantes en Espagne) ont considéré que ce décret était inacceptable et ont fait savoir qu’il était discriminatoire et qu’il ne résoudrait en rien le problème de ces pasteurs protestants à qui on avait interdit de cotiser à la Sécurité Sociale, comme c’est le cas après plus de deux ans de son approbation. En plus, il fut promulgué avec l’appui négatif de la Commission pour la Liberté Religieuse du Ministère de la Justice. La FEREDE, manifestant son mal-être pour n’avoir reçu aucune réponse à son interpellation, décida d’utiliser la voie légale pour faire un recours contentieux-administratif contre le royal décret, sous la responsabilité des avocats (D. Andrés Pérez Subirara, IEE, et D. José Antonio Cabanillas Delgado).

En ayant étudié le dossier, le Tribunal Suprême dicta la sentence du 13 novembre 2017, prenant en estime le recours formulé par la FEREDE, et annula le royal décret 839/2015, établissant qu’en majeur partie son contenu était contraire à la Constitution. Le Haut Tribunal laisse clairement entendre qu’il existe dans cette affaire une similitude entre le clergé catholique et les ministres du culte protestant qui justifie un traitement équitable entre les deux corporations. Il n’existe, selon le Tribunal Suprême, aucun motif objectif qui pourrait justifier un traitement différent entre les uns et les autres et, par conséquent, arrive à la conclusion suivante :

« Le Décret royal introduit un traitement discriminatoire faute de justification constitutionnelle licite, qui porte atteinte au principe d’égalité garanti par l’article 14 de la Constitution et à l’interdiction de discrimination de la Convention Européenne des Droits Humains. »

En définitive, le Tribunal Suprême a fait justice. Cependant, la situation de discrimination se poursuit tant que le Gouvernement n’aura pas approuvé une nouvelle norme ou mis en place une solution qui permette aux pasteurs protestants d’avoir accès aux prestations de retraite.

Départements et projets

Dans le bulletin antérieur (infocp 99), nous informions que le Ministère de l’Emploi et de la Sécurité Sociale avait convoqué, entre autres, des ONG pour examiner la possibilité de bénéficier de la subvention au profit des organismes qui ont des infrastructures accueillant des requérants d’asile. La IEE et la FEREDE, avec d’autres organismes, constituent une plateforme-asile offrant 100 places d’accueil pour les requérants. Notre Eglise offre 25 places d’accueil réparties entre le « Hogar » de Jaca et deux autres lieux d’accueil qui font partie du Monastère de Prestado à El Escorial.

Nous rappelons que cette subvention couvre non seulement la procédure d’accueil initiale de chaque requérant d’asile, mais aussi l’accompagnement en vue de son intégration et de son autonomie dans notre société, à travers une attention personnalisée et  solidaire, étant donné la situation difficile qu’il a subie et les séquelles causées par des expériences de violence. Les équipes de Jaca et de El Escorial sont formées dans les domaines sociaux, de la restauration et de la traduction pour mener à bien leur travail.

Les 22 et 23 août 2017, le Ministère a offert un cours de formation pour acquérir les compétences nécessaires et travailler dans le cadre du programme SIRIA, cours auquel nos équipes ont pris part. Les contacts juridiques et sociaux avec les Municipalités ont été également réalisés, rencontrant de part et d’autre beaucoup d’intérêt et de collaboration. Les travaux de El Escorial ont pris du retard, mais il est prévu comme solution temporaire l’utilisation de chambres du Monastère de Prestado, généreusement offertes par la Fondation F. Fliedner.

Offrande de Noël

La CP a décidé que l’offrande de Noël 2017 serait destinée au travail humanitaire que l’ONG « Christian Aid » mène à bien au Sud Soudan. Cet organisme a lancé un appel urgent pour cette région où des millions de personnes manquent désespérément d’alimentation. C’est la crise alimentaire la plus grave qu’ait connue le pays. Les 50% des habitants de cette région ont besoin d’une aide urgente pour leurs besoins alimentaires de base.