Pro Hispania
Association Suisse des Églises Protestantes

Information de la Commission Permanente

Source : InfoCP 113, septembre-novembre 2020

Avertissement du traducteur : concernant les faits ou les activités signalés dans ce bulletin d’information, pour certains il faut tenir compte du décalage entre le moment de parution en Espagne et la parution de l’Etoile du Matin pour les lecteurs francophones. Mais il sera intéressant pour le lecteur de langue française de voir l’évolution entre l’InfoCP 112 (juin-septembre) et l’InfoCP 113 (septembre-novembre), compte tenu de la pandémie.

In memoriam : Alberto Ajauro

Le commentaire de l’épître aux Romains du professeur écossais William Barclay, qui traduisit le pasteur Alberto Araujo, est précédé d’une brève introduction. Il nous est recommandé, si la lecture du commentaire nous paraît trop ardue, de nous référer au commentaire du chapitre 16 – les salutations finales – en étant bien munis de mouchoirs. Il n’a pas tort, la liste de noms que le professeur Barclay nous explique, nous parle du profond enracinement humain de la prédication de l’Evangile.

Notre histoire, comme l’histoire de la Lettre aux Romains, est pleine de noms, et comme le dit Hector Abbé Faciolince, malgré « l’oubli que nous serons », les hommes et les femmes qui nous laissent des traces gravent dans notre mémoire et dans notre vie leurs empreintes qui nous font grandir. Faire mémoire du pasteur Alberto Araujo nous enrichit, nous honore en tant qu’Église Evangélique Espagnole.

Je peux me permettre de faire référence à une expérience personnelle en tant que pasteur lorsque j’ai accompagné des personnes que le pasteur A. Araujo avait accompagnées il y a quelques années, à « l’église de Jésus », rue Calatrava 25, à Madrid. Le souvenir ineffaçable au sein des familles est celui d’un pasteur totalement impliqué dans son ministère pour le bien être de quiconque croise son chemin. Nous n’attendons rien de ce que nous faisons, mais cependant quelque chose vaut la peine, c’est d’être rappelé comme quelqu’un qui prit soin des autres jusqu’à l’extrême du renoncement à soi-même.

Barclay mentionne un poème de Frédérique WH Myers au sujet de saint Paul, dans lequel il lui fait dire : « Comme un frisson de désir insupportable, qui me parcourt tel le son d’une trompette, oh ! afin qu’ils se sauvent la vie et l’âme, en offrant tout en sacrifice à Dieu ! ». Nous pourrions dire de même de la vie et du ministère du pasteur Alberto Araujo, une vie pour les autres. Nous avons publié des informations sur sa vie, mais ici et aujourd’hui je me souviens de l’ami, de l’homme exceptionnel et du pasteur exemplaire qui nous laissa un témoignage ineffaçable de ce que le Christ fait dans notre vie.

Pasteur Alfredo Abad, président de la Commission Permanente.

La nouvelle normalité

Dans le précédent bulletin d’information InfoCP112, l’Eglise étant impactée par cette pandémie, nous faisions état de l’alerte sanitaire dans les Presbytères (région ecclésiastiques) et au sein des institutions de la IEE. A la lecture des témoignages nous pouvons constater à quel point la réaction à cette situation fut d’aborder ce temps difficile comme une opportunité, en rendant visible l’Eglise en milieu de confinement. 

Nous rendons grâces à Dieu pour la force qu’il nous donnée pendant ce temps et comment nous avons été conduits à développer notre ingéniosité et notre apprentissage des nouveaux outils en vue de faire face à une situation que personne n’avait imaginée et pour laquelle nous n’étions pas préparés. Cette expérience nous a donné l’occasion de voir les réseaux sociaux comme un espace de rencontre et un champ de mission, parce qu’ensuite on les a suivis en utilisant « la nouvelle normalité », un peu inconstante, à laquelle nous avons été confrontés.

Que ce soit par le biais des moyens publics, comme Facebook ou YouTube, ou à travers des réseaux privés comme Whatsapp ou Zoom, les membres de notre Eglise ont continué à être connectés. En ce temps étrange, où les temples s’ouvrent et se referment, en adéquation avec les recommandations sanitaires, nous pouvons affirmer que la communion du Corps du Christ est allée croissant et se fortifiant, rendant présente la nécessité que les personnes qui ne peuvent pas participer, soit pour la raison sanitaire ou pour d’autres causes, puissent se sentir unies avec celles qui peuvent se réunir dans les temples, avec toutes les mesures de sécurité.

Dans cet esprit de communion, la Commission Permanente, conjointement avec les Presbytères, va organiser un culte uni de la réforme pour le 31 octobre, à 19 h., qui sera diffusé par les moyens électroniques à disposition à travers les canaux des églises et des Presbytères, en espérant que toutes et tous puissent profiter de cette célébration conjointe, à l’exemple de celle que nous avons organisée pour le 10 mai 2020. A l’aide de cette petite note, nous souhaitons vous encourager à participer aux différentes plateformes et aux divers cultes on-line que nous offre notre Eglise et de pouvoir nous sentir plus proches les uns des autres. Nous vous présentons les différents canaux et plateformes publiques à travers lesquels vous pouvez savourer la proclamation de la Parole de Dieu.

Casa Mamré

Comme nous l’avons signalé dans le numéro précédent de l’infoCP112, « Casa Mamré » a ouvert ses portes de nouveau, avec la collaboration de Gloria Perez. En juillet des visiteurs ont été accueillis et le travail qui avait été mené à bien par le pasteur José Burguillo pendant de nombreuses années, lui qui maintenant exerce son travail pastoral au sein du presbytère de San Fernando.

Durant les mois d’été, et bien qu’il s’agisse encore de poursuivre en période de pandémie, en tenant compte des restrictions sanitaires, il y a eu une bonne assistance des pèlerins et des hôtes qui ont pu profiter de l’accueil de la Maison et également de l’Eglise qui se rassemble à Jaca. En plus de sa fonction d’auberge, « Casa Mamré » a mis en route des nouveaux projets pour les cours scolaires qui ont repris dès septembre, à la suite de l’arrêt obligé par les circonstances d’urgence sanitaire.

La première activité qui a été mise en route est l’atelier d’anglais pour les enfants de trois à huit ans, afin d’offrir un appui extra-scolaire dans l’étude de cette langue. Le 26 septembre a eu lieu une journée « portes ouvertes », où les parents et les élèves ont pu visiter les installations, les locaux, faire connaissance des volontaires et constater tous les moyens de sécurité qui ont été mis en place pour la bonne utilisation des salles. Le 30 septembre les cours débutèrent, où les parents étaient invités afin qu’ils puissent voir la dynamique en classe.

La valorisation de cette activité a été positive ; les élèves ont apprécié et les parents furent satisfaits en inscrivant leurs enfants à l’atelier. Cette nouvelle étape implique un défi pour les personnes impliquées ainsi que pour notre Eglise. Nombreux sont les projets qui se poursuivent afin d’offrir un bon service dans les unités que Dieu nous a confiés dans la ville. L’enthousiasme se combine avec une bonne organisation et le sérieux nécessaire, afin d’offrir un espace en ville où on répond aux diverses nécessités qui apparaissent, tout en offrant un lieu d’accueil où se reposer, « faire un repos sur le chemin ». Nos prières se poursuivent afin que Dieu bénisse ce que nous avons entrepris et nous accompagne sur le chemin.

Conseil méthodiste européen

La réunion annuelle du Conseil méthodiste européen a eu lieu le 7 septembre par les moyens électroniques. Les représentants d’une quarantaine d’Eglises méthodistes de toute l’Europe y participèrent afin d’échanger sur le travail et la mission de l’Eglise sur notre continent.

Un des temps forts fut l’échange sur la manière avec laquelle chaque région a pu faire face au défi actuel pour donner une réponse d’engagement dans la société et pour soigner, accompagner les communautés. La créativité et le témoignage ont prévalu sur les difficultés, comme la coopération et les ressources partagées.

Un des documents qui  ont un grand écho fut le rapport sur la théologie wesleyenne en Europe. Les Eglises participeront jusqu’en janvier 2021 à la mise en forme de ce document. Les rapports des différents départements furent également présentés. Cette réunion fut guidée par l’évêque modérateur Harald Rückert de l’Eglise Méthodiste Unie d’Allemagne et le vice-modérateur Doug Swanney de l’Eglise Méthodiste Britannique. Concernant les dates significatives à venir, il faut mentionner la Conférence mondiale méthodiste, prévue du 10 au 14 août 2021 à Gothenburg, et la prochaine réunion du Conseil Méthodiste Européen prévue du 14 au 17 octobre 2021.

Malgré le caractère éminemment administratif de la réunion, la dimension pastorale et l’implication furent bien présents. Mettre en commun les échos des situations des communautés et des Eglises de toute l’Europe fut une occasion d’exprimer une profonde solidarité, ainsi que la disponibilité du Conseil pour recevoir des suggestions et être utile à la mission dans ce contexte.