Pro Hispania
Association Suisse des Églises Protestantes

Assumer notre humanité en Dieu

Source : Lupa protestante, Ignacio Simal, 32 janvier 2021

Les personnes qui prient à travers les Psaumes entreprennent un processus d’apprentissage de ce que signifie être humain avec toutes ses contradictions. Ils apprennent à se confier à Dieu et à leurs voisins. Ils se montrent au monde entier aussi bien quand ils touchent le « ciel » que quand ils touchent « l’enfer ». Ils marchent dans la vie sans masques aux traits pieux qui cachent leur faiblesse, bien humaine elle.

J’aime le livre des Psaumes. Je suis séduit par le manque de pudeur des poètes de Dieu. Ils se déshabillent devant nous sans rougir. Ils nous montrent leurs doutes, ils nous disent leurs confessions les plus intimes, ils écrivent, sans ambages, leurs imprécations contre un monde qu’ils n’aiment pas, ils expriment à la fois leur louange et leur plainte à Dieu. Ils touchent le ciel et l’enfer, et parfois en même temps. Et ils nous montrent ainsi la réalité de l’existence humaine.

Et tous ces textes, de manières différentes, nous invitent à nous approcher du Christ de Dieu. Ils nous invitent à nous irriter contre lui pour la dureté du cœur des « saints », à pleurer avec lui sur la tombe de Lazare, à agoniser avec lui à Gethsémani et, malgré tout, à ne pas rompre le fil de la communion avec son/notre Père qui est aux cieux. Mais surtout, ils nous invitent à nous jeter dans ses bras, afin que celui-ci, qui nous comprend toujours, essuie nos larmes amères provenant de notre propre impuissance pour la mesure de disciples de sa Personne.

Lorsque nous avons parcouru le chemin que nous indiquent les Psaumes, nous concluons, à travers la grâce de la foi, « que les souffrances présentes [qu’elles soient de l’âme ou du corps] ne sont pas comparables à la gloire qui un jour nous sera révélée » (Ro. 8:18). Ainsi, en faisant nôtre le dernier Psaume (150), nous nous exclamons avec force :

« Alléluia! louez Dieu dans son sanctuaire, louez-le dans son ciel majestueux; louez-le pour ses exploits, louez-le pour sa grandeur. Louez-le au son des trompettes, louez-le avec le luth et la harpe; louez-le avec la danse et le tambourin, louez-le avec des instruments à cordes et des flûtes; louez-le avec des cymbales sonores, louez-le avec des cymbales vibrantes. Louez-le avec des cymbales vibrantes Que tout ce qui respire loue le Seigneur! Alléluia! » (Ps. 150:1-6).

Ainsi nous apprenons à assumer notre humanité en Dieu.

Ignacio Simal est pasteur de l’Eglise  protestante de Béthel-St. Paul à Barcelone (51, rue Arogon). Il est le fondateur de « Lupa protestante » (2005), membre de l’Association des théologiens Jean XXIII et du Forum catalan « Teologia i Alliberament ».