Pro Hispania
Association Suisse des Églises Protestantes

Conserver les liens malgré le confinement

Pasteur Fausto Berto, président de Pro Hispania

Ces quelques lignes résultent d’un communiqué que la Commission Permanente avait fait le 4 avril 2020.

Dans le confinement la Commission Permanente a tout mis en œuvre pour conserver les liens avec les Eglises et leurs membres. Elle a spécialement exprimé son soutien pour les malades et les familles touchées par la maladie d’un proche ; les messages de soutien fraternel et spirituel n’ont pas manqué. Dans une Eglise minoritaire dispersée au travers des différentes régions, il est important de cultiver les liens et le sentiment d’appartenance par les moyens électroniques à disposition, faute de se rencontrer comme d’habitude.

La IEE, comme les autres Eglises européennes, s’est donc trouvée dans le confinement, avec l’impossibilité d’organiser les diverses réunions dans les locaux habituels. Mais l’Eglise reste l’Eglise malgré tout, et le confinement ne signifie pas la cessation des liens d’amitiés et d’affection, car d’autres formes d’accompagnements peuvent se mettre en place. Les liens qui unissent les croyants dans la foi et l’espérance sont plus forts que toutes les limitations. La manière dont on affronte ce temps si particulier – dit la Commission Permanente – détermine ce que nous sommes. L’Eglise est appelée à manifester sa foi et à vivre l’Evangile avec engagement dans ce monde et pour le Royaume de Dieu, y compris dans le confinement.

Les pasteurs ainsi que les membres des conseils des Eglises se sont efforcés à maintenir les contacts et les communications pour accompagner les uns et les autres. Beaucoup sont reconnaissants pour les messages reçus, les appels téléphoniques et les courriers, pour transmettre les salutations et s’enquérir de la situation de chacun. La IEE a invité ses membres à poursuivre dans cette voie de l’attention des uns à l’égard des autres et dans la prière pour les malades, non seulement de l’Eglise, mais aussi du pays et du monde, avec une attention particulière pour les groupes les plus vulnérables et les régions les plus démunies de notre monde où manquent les moyens les plus indispensables pour affronter cette maladie.

On a pu compter sur les moyens électroniques, tout ce qu’offre internet pour faciliter la communication et l’accompagnement. Cela doit s’amplifier pour faciliter l’unité et la communion. La Commission Permanente a invité les membres de l’Eglise à utiliser les matériels que les pasteurs ont élaborés pour mener à bien les célébrations tant de la Semaine Sainte que des dimanches suivants tant que durera l’alerte sanitaire.

Des ressources liturgiques ont été proposées, pour la prière et la prédication, afin qu’elles soient utilisées pour fortifier l’unité, et que se poursuivent la communion et la réflexion autour de la Parole de Dieu qui nous inspire, nous fortifie et soutient notre foi, sur un chemin d’engagement pour le Royaume et sa justice.

Suivent quelques lignes de Dietrich Bonhoeffer :

En moi règne l’obscurité, mais en toi la lumière ;

Je suis seul, mais tu ne m’abandonnes pas ;

Je suis découragé, mais en toi se trouve le secours ;

Je ne suis pas tranquille, mais en toi se trouve la paix ;

L’amertume me domine ; mais en toi se trouve la patience ;

Je ne comprends pas tes chemins, mais toi tu connais le chemin qu’il me faut ;

En toi est la lumière.