Pro Hispania
Association Suisse des Églises Protestantes

Observatoire du Pluralisme Religieux

Observatoire du Pluralisme Religieux en Espagne.
Pablo Garcia, 15 juillet 2011.

Le 5 juillet 2011, sous la présidence du Ministère de la justice, avec D. Francisco Caamaño, le directeur de « Pluralisme et Vivre ensemble », D. José Lòpez et Mme. Isaura Leal, secrétaire générale de la FEMP (Fédération Espagnole des Municipalités et Provinces), a eu lieu à Madrid au Palais de Parcent, appartenant au Ministère de la justice, la présentation de l’Observatoire du pluralisme religieux en Espagne.

L’observatoire du Pluralisme Religieux a mis en place un système Web de gestion publique au sujet de la diversité religieuse dans les différentes circonscriptions municipales espagnoles. Le site internet est le fruit d’une collaboration de trois ans de travail commun entre sept Ministères, sept Communautés Autonomes, la Fédération Espagnole des Municipalités et Provinces, huit confessions religieuses, et de nombreux spécialistes universitaires. L’objectif de cette initiative pionnière était de rassembler toute la législation et les normes applicables pour donner une réalité au droit de la liberté religieuse. L’inauguration du site internet fut réalisée par le ministre de la justice, Francisco Caamaño, accompagné par la secrétaire générale de la FEMP, Isaura Leal, et par le directeur de la Fondation « Pluralismo et Vivre ensemble », José Manuel Lòpez.

A cet événement ont été conviées la Communauté juive, la Communauté musulmane, la Communauté orthodoxe, la FEREDE, les Missionnaires de l’Unité, qui ne purent participer, et l’Eglise Evangélique Espagnole (réformée), représentée en la personne de Pablo Garcia.
Le Ministre de la justice s’est exprimé : « Il s’agit d’aborder la diversité religieuse à partir de la normalité et avec un grand nombre d’informations pour éviter de générer inutilement un problème ». Il a également souligné que l’Observatoire du Pluralisme Religieux « montre d’une manière manifeste l’intérêt du Gouvernement en vue de l’approfondissement des droites humains, d’une manière concrète, dans la normalisation et la promotion du droit à la liberté religieuse et de conscience ».

Le site internet comprend toute l’information sur les religions reconnues en Espagne, depuis les lieux où elles exercent leurs cultes jusqu’à un glossaire de base contenant des thèmes religieux et une brève description de chaque religion, avec ses croyances, ses besoins et ses structures. D. José Manuel Lòpez, coordinateur du projet, a mis en relief « qu’il s’agit d’adapter la vie réelle à la réalité religieuse, de résoudre les problèmes concrets de la façon la plus sensée et logique possible, en faisant toujours valoir la loi ».

L’Observatoire va donc faciliter la compréhension tant des institutions publiques que des particuliers de la diversité religieuse, ainsi que favoriser le vivre ensemble et le respect mutuel entre les citoyens, comme l’a assuré Isaura Real, secrétaire générale de la FEMP : « La religion est un important facteur de cohésion et de structuration sociale qui, s’il est bien géré, peut et doit être un facteur d’intégration sociale ».

Ce projet est né de la nécessité des Municipalités de disposer des outils de gestion pour donner réponse aux nouveaux schémas que présente le pluralisme religieux dans notre société. Cela a été pour l’auteur de cet article, comme protestant et membre de l’Eglise Evangélique Espagnole, une fierté et une satisfaction d’écouter les diverses références, tant du Ministère que du directeur de « Pluralisme et Vivre ensemble », faites à propos des œuvres de type social menées à bien par notre Eglise, que ce soit à Santa Coloma de Gramanet comme à Barcelone ou à Madrid, avec l’Action Social Protestante, servant comme exemple pour d’autres travaux que l’on mène à terme dans notre société. 

Pablo Rubio Garcia